Because we are sharing the same goals.. at least this one: Community

I am a young blogger for a few months on wordpress. This post will be short.

This message is for anyone who has a blog:

Holding a blog is our common denominator, our goal: to share contents, expand our community, get feedback and have fun;

And yet. . .

I have been with you for a while, I had the chance to meet, to give, to receive so much. . .

Thanks!

To bloggers and viewers :

I invite us, to pursue your goal, supporting, accepting, respecting and creating each day more inspiring contents

I hope that this post will make you smile and reinforce the fact that every goal is unique and attainable.

Thank you read this my appreciated readers, Thank you for accompanying me in this pleasant adventure!



Étant moi même une nouvelle blogueuse depuis quelques mois sur wordpress, je tenais à transmettre ceci à vous autres bloggeurs:

Tenir un blog est notre dénominateur commun, notre objectif est de partager du contenu, agrandir notre communauté, avoir de la reconnaissance peut être, écrire avec passion.

Je suis parmi vous depuis un petit moment, j’ ai eu la chance de faire des rencontres, de donner, de recevoir…

Je tiens par ce bref article à envoyer mes félicitations à chacun et à chacune des personnes réalisateurs/réalisatrices et créateurs/créatrices de leur blog.

Et à nous inviter à poursuivre notre but, en nous soutenant, acceptant, respectant et voir créer de belles amitiés.

Merci

et à vous qui lisez ceci mes lecteurs appréciés, Merci pour être dans cette agréable aventure !

Publicités

La Jordanie en 7 questions

Coucou À chacun et chacune ! On est tous unique et je tiens à Oui faire mes remerciements dors et déjà pour être sur mon blog et de lire mon post.

Ah et si vois vous demandez s il faut Oui ou Non continuez à perdre votre temps sur ce post la réponse est Oui bien évidemment.

Bon maintenant que nous avons posé les bases je peux commencer mon récit 😉

  • Question 1 : Pourquoi la Jordanie ?

Alors si je voulais faire court ma réponse serait, pourquoi pas ?!

Sincèrement la vrai réponse pourrait sembler absurde tellement elle est peu habituel… (Rapellons qu’ être différent est ce qui fait de nous des êtres irremplaçables et c est bon à savoir!)

Alors pragmatique comme je suis j ai utilisé notre chère opérateur de recherche adoré en tapant en mots clés : (passages; ressemble; Amérique du Sud; Nevada) Et Damn j ai découvert la Jordanie, plus exactement une image du Wadi Rum dont j ignorait l’existence.

Et j ai pris la décision d y aller car je souhaitais un enseignement. Chaque voyage est un apprentissage (comment faire un turban? par exemple ) selon moi. Et j ai trouvé mes réponses là-bas.

  • Question 2: Où se trouve la Jordanie ?

Bon ça se corse. Et ne me mentez pas, je sais que je ne suis pas la seule à mettre posé cette question!

Bon en bonne citoyenne que je suis, je remets la faute surmon éducation, sur mes cours de géographie, en somme à mes professeurs de géo LOL.

Bon admettons que je prenne mes responsabilités et que j avoue que je ne savais pas où se trouvait ces pays dont me relatait mes nombreux livres historiques ou bibliques (Car oui j étais en option Histoire des religions).

Ne me mentez pas des pierres! *rire Ah au moins j ai retenu ça de mes cours …

Soyez bon avec moi maintenant je sais et je peux vous conter, j en reviens!

  • Question 3: Itinéraire ? Budget ? Avis ?

En ce qui me concerne, j ai lu Le petit futé, le Routard et des blogs. Car peu de personnes peuvent dans mon entourage me parler de cette destination du Moyen Orient.

Mon itinéraire c est construit au jour le jour. La Jordanie est idéale pour ces nombreux sites proches les uns des autres. Ce qui fait qu’ on peut en louant une voiture faire le tour du pays en une semaine aisément.

Pour le budget, je suis étudiante. Donc j ai opté pour un budget moyen entre 1000 – 1500 € billets d avion compris.

Sâchez que si vous louez une voiture l’essence n est pas cher mais que c est pas forcément facile de conduire…Les routes sont bien entretenue mais les priorités, panneaux de signalisation sont absents du code de la route des usagers.

Je suis une bonne amie, alors voici quelques conseils pour moins vous faire pigeonner que moi 😉

  1. La nourriture est moins chers dans la rue et vous ne tomberez pas malade
  2. Marchander avec les taxis jaune
  3. Demander à un local (en anglais ou en arabe) les VRAIS prix
  4. Loger dans une auberge c est fun et si vous voyagez comme moi seule c est le meilleur moyen de faire des rencontres
  5. Les taxis blancs sont moins cher car collectif
  6. Le Jordan pass est LA BASE ( Que voulez vous je mets en 1er mon estomac *rire)
  7. Amusez vous ! Veillez sur vous ! Et tout ira bien 😉 Ahhh…Dégustez!😉
  • Question 4: La Jordanie, est ce sécuritaire ?

Honnêtement pas moins que chez vous!

Honnêtement j ai voyagétoute seule, jeune fille en solo à travers le pays et je suis encore là pour vous en parler.

Tips pour fille:

On vous draguera, on va essayer de vous faire des avances…

Cela peut être pesant. Malgré une bague un fiancé imaginaire…Cela n a pas cessé.

Tips pour garçons:

Si vous voulez draguer soyez sûre de votre coup. C est un pays musulman qui peine à certaines règles de bienséance.

Pour vous :

Habillez vous légèrement s’il va faire chaud et en couvrant votre peau au possible. Dans les lieux touristiques on voit facilement des gens en robe et débardeur. Personnellement je préfère faire à Rome comme chez les romains.

Ps: en hiver il neige en Jordanie…😶

Donc sortez vos ski, vos pulls et vos guants chers compatriotes et chers lecteurs !

Ps: Même si on vous aperçoit « dénudé » on ne vous agressera pas physiquement, juste du regard.🤫

  • Question 5: La Jordanie, le saviez vous ?

– C est un pays du moyen Orient situé entre Israël, la Palestine, Arabie saoudite, Irak.

Ça au moins C est acquis Non ?!😂🤔

– On y voit ça:

Et ça:

Et encore ça:

on peut y manger ça:

  • Q
  • uestion 6: Qu’est ce que je dois à ce pays ?

J ai adore la Jordanie. Un pays avec lequel je me suis sentie en harmonie.

J y ai fait mes première fois. Et oui!

Sur un âne nommé Susu, sur un cheval pur sang arabe nommé petra, sur un dromadaire ou un chameau je sèche, en compagnie d une tribune sous un ciel étoilé du désert du Wadi rum etc

Bref, j ai appris quelques mots en arabe.

Merci Jordan. Shukraan

  • Question 7: Et vous la Jordanie ça vous dirait ?

Oui ?

Peut être ?

Allez rien que pour vos yeux ?😏

If we do have only one life to live

If we do have only one life to live…

The truth is that for me travelling around the world is the perfect answers to that emphasis.

Because I try to live without regret, I travel.

I travel with my backpack because it’s reminding me that we don’t need so much to be fully happy.

Happiness is not an ending line otherwise a path. When you are living this moment, be in the present. Live it without fear of losing it. Because it will come back for sure.

Fear don’t have to be a way for you to escape from your REALISATION

Only a way to grow and challenge yourself toward something better and bigger!

Trust yourself, listen to yourself (as a best friends)

Your intuition knows what is right

Every trip is an occasion to add in your life some memories, life lessons and new friends.

Life is short. Life is beautiful. Life is yours. So grab it and design it as you wish!

4 mois sabbatique De tout repos ?! Métamorphose

Et ainsi débute mes premiers pas dans un tout autre horizon.

Il y a maintenant 4 mois que je me suis sortie avec joie des rails si bi3n tracés par notre société. Ce fut un choix pris en conscience et qui m’a apporté énormément.

4 mois sabbatique qui m ont permis de prendre du recule, appuyer sur le bouton stop des prérogatives d une jeune femme.

4 mois sabbatique pour trouver mon centre, qui je suis devenue et celle que je n étais plus.

4 mois sabbatique qui me font aujourd’hui avancer la tête haute vers une toute autre direction, bienque inconnue, est une direction choisie en joie.

Étant dans le tram me menant à mon tout nouveau « rythme » et vers de nouvelles expériences je synthétisais mes 4 derniers mois.

Avant de poursuivre je tenais par contre à m’arrêter sur un terme que je ne cesse d’utiliser dans mon article: « sabbatique ».

Honnêtement je ne trouve pas de mot aussi bien utilisé par les « normes » de la société pour nous envoyer une douce note de culpabilité à l idée de vivre sous un nouvel angle qui exclut la nécessité de répondre à nos obligations journalière plus particulièrement dans le domaine du travail…

Je m’explique, imaginons une discussion entre deux amis:

°Coucou! Sava tu fais quoi ?

• Hey! Sava et toi? Je suis pause sabbatique.

°Oh! Ah! euh moi les études, le travail tout ok. Et alors dis moi que fais tu de beau ?

Partis ainsi je vous ecrirai un roman sur le conversation *rire mais mon but étant d’accentuer la fin de ce dialogue.

N est ce pas intéressant les divers réaction reçus par nos pairs lorsqu’on dit ceci:  » Je suis en pause sabbatique »

Entre vous et moi il n y a pas de plus grand mensonge que cette douce petite phrase. La plupart des gens qui l ont utilisé en conscience vous diront que le sabbatique s’impose que dans le domaine du travail mais que dans tous les autres domaines nous sommes bien loin d un relâchement quotidien. Enfin il y a toujours une exception à la règle. 😉 (Je l’avoue ça C est ma petite phrase pour contrer tous les ..et si…)

Poursuivons. Un congé sabbatique impose une introspection de soi (de ses désirs, de ces choix, de sa personne). Cela demande une énergie considérable, car on se retrouve dans un tout nouveau état où les repères diffèrent de celles utilisées usuellement. Dès lors tout semble compliqué et il faut y faire face.

Et là je peux vous l assurer on bosse dur…

Imaginé l amont « d archives non classé » à ranger, reconstruire, éditer.

Voilà ! Un beau congé sabbatique non?!

Sincèrement cela en vaut la peine et encore plus lorsque cela se fait en joie et dans l acceptation de ses émotions, de ses limitations, de ses motivations.

Vos amis, vos parents, vos proches seront vos fidèles alliés ! Sachez que vous êtes pas seul. Et une fois tout cela suis et bien ordré (dans le sens ou tout ceci vous semble juste et vous fait vibrer) alors C est le moment de se re mettre allègrement en selle !

😉 Je vous y invite ! Le chemin en vaut la peine

Peut être faites vous parti de cet exception qui profitera de ce temps libre pour du « farniente ». Et alors ? Profitez en sans culpabiliser.

Peut être partirez vous en voyage, en tour du monde ? Quoi de plus beau pour ouvrir l esprit.

Peut être resterez vous, cela est agréable, bouleversant, magique à observer car vous redécouvrirez les espaces qui vous entoure d un oeil neuf. Et tel un papillon qui sort de sa chrysalide, vous renaîtrez!

Three Days, Three Quotes Challenge – Day 1-2-3

Hi everyone ! I am so excited thanks to this door alarmed I am taking part of this great adventure.

Yes I know some of you are just asking themself:

1) Why is she so excited about just a quote challenge? (because I love writing and quoting is pure love to me)

2) And where is the adventure in all of that ? ( me + many bloggers + you = community)

 

The rules are :

1. Thank the person who nominated you.
2. Post a quote for three consecutive days (1 quote for each day).
3. Nominate three bloggers each day.

More about my choice :

Helen Keller. So do you know her? She is my inspiration. Maybe yours ?She was deaf mute and blind. Despite that she achieve to do the impossible.

Click here to read more about her

The most important to know is that even Helen was not alone.

Don’t be mistaken by my words.

YES she did all of that with her strength, her bravery, her heart! Yes she did.

But she was accompanied by her teacher and friend Anne Sullivan, her parents, family etc.

In brief:

1) I am very pleased to be nominated for the 3days 3quotes challenge.

2) I will appreciate that occasion to invite you to visit those blogs and even more !

Click here to get to know knew bloggers

3) Finally thanks to that community for being here ! You are amazing.

Obligations ou pas …

Avez vous déjà observé les gens dans lieux publics? Que cela soit dans le train, dans le tram, dans le bus, où ailleurs?

C’est intéressant!

Chacun pour soi et tous pour soi… ou ton collègue à côté de toi ou ton ami.

Autre fait intéressant se passe lorsqu’on se déplace avec un enfant en bas âge.

C’est là que nous pouvons nous rendre compte si on ouvre l’œil que les enfants sont le plus souvent libres et fidèles à leurs émotions et à leurs ressentis.

Cas 1: Une mère avec une poussette qui rentre dans le métro.

Un père qui fait de même.

Les parents ne se connaissant pas l’un l’autre ne vont sûrement pas débuter une conversation.

À moins que leurs enfants jouent ensemble ou interpellent l’un l’autre du haut de leur poussette.

Fait alors intéressant les adultes ressentent le besoin de lié un lien

Un peu comme si parce que l’enfant l’a fait c’est une obligation pour eux.

La question serait alors pourquoi ce besoin, cette nécessité?

Est-ce par politesse?

Est-ce par peur x y z?

Est-ce par manque?

Nous pourrions approfondir chacun de ces points-ci dessus, mais ce n’est pas une obligation n’est-ce pas?

 

 

 

Inspiration for this holy Day

Qui l’eu cru que cette journée sainte m’enverrai tant d’inspiration et de lumière. Donc MERCI là-haut.

Et comme toute énergie se doit selon moi de circuler voilà les mots que je désire vous transmettre brièvement : « Fête de l’ Ascension (croyant ou non croyant) si nous nous arrêtons au terme cela signifie aller plus haut, plus loin.

Je vous envoie et vous souhaite donc plein d’amour, de joie et un bel envole de vos desirs, projets. Voyez plus grand ! Allez plus loin, plus haut! En confiance. »

Who had thought that this holy day would send me so much inspiration and light. So THANKS up there.

And as all energy must flow in my mine, these are the words that I wish to convey briefly:

« Feast of Ascension Day (believer or not ) if we stop at the end it means going higher, further.

I send you and wish you full of love, joy and a beautiful flight of your desires, projects. See bigger! Go further, higher! Free of fear. « 

En terre inconnue: échouer pour mieux réussir

Dans une société où l’excellence, l’ambition, la réussite (professionnel, personnelle, relationnel,…) est devenue une invitation à la quelle on est tous convié sans nul autre choix en apparence que celui de dire: « Oui, merci. Je viens! »

Alors que se passe-t-il pour ceux qui souhaitent dévier ? Rebrousser chemin…

Bonne question n’est ce pas ?

Certains dirons que c’est de la folie! Qui refuserait une si belle proposition. Remplie de temps de possibilitées, tel que de pouvoir avoir un bon statut social, un bon salaire, un bon réseau, un bon tracé sur demain. Car demain = l’inconnu.

C’est une « bonne » façons de se garantir un « bel avenir ».

C’ est un beau tableau qu’on se dépeint là, qu’on nous dépeint là ?

On dirait même une magnifique publicité à laquelle on adhérait tous du genre: « Réussir c’est bien. Échoué c’est mal. Réussissez pour garantir aucun échec »

Quel beau slogan!

N’est ce pas ? Je vous pose la question. Non par moquerie. Loin de là, mais avec sérieux.

Nous savons tous que derrière toute publicité se cache une vérité dissimulée…

Alors je me demande, je vous demande :  » Où est le piège de ce message véhiculé d’une vie niant l’échec pour un épanouissement personnel ? »

Où est le piège ?

Le piège serait de s’interdit d’échouer. Et de se réduire à cela, une fois que ceci arrive.

Afin de s’épargner une auto destruction, auto punition voir renoncer, en oubliant qu’avant de savoir marcher et courir

Nous avons trébuché et sommes tombés et nous sommes relevés.

Fait étrange… »la pub d’en haut nous révèle, nous miroite, tout autre chose »

Saviez-vous que ces personnages aux grands noms tel que Proust, Thomas Edison, Albert Einstein, J.K Rowling, M.Jordan, Charles Darwin, Steve Jobs, etc sont tous passé par un ou plusieurs échecs.

La liste ci-dessus est bien évidemment non exhaustive. Il se peut que chacun de nous s’y vois dessus, plus de 6 milliards d’individus…

Il me faudrait alors une vie pour la compléter.

Nelson Mandela disait:  » Je ne perds jamais, je gagne ou j’apprends ».

Alors rendons honneur à cette liste dédié à nos échecs en faisant tout comme les noms cités plus haut:

– en apprenant de nos erreurs

– en se relevant, tout d’abord un pas après l’autre

– en les remerciant, car il vous façonnent, forge votre caractère

– en transformant notre visions sur ce que représente pour nous « un echec »

Un échec peut être « l’épée de d’ Amoclesse » qui réduit à néant vos ambitions, vos aspirations, vous même.

Alors il faudra savoir vous relever et poursuivre avec plus de vigueur.

Un échec peut être bénéfique. Car il vous force à vous remette en question et de vous accordez un regard neuf à la situation.

Ralentir pour mieux rebondir.

C’ est donc un repos nécessaire. Comprendre que le chemin emprunter est à un carrefour semé d’embûches (oui) Mais de possibilités nouvelles (aussi).

Et le plus drôle est cette possibilité d’atteindre ce futur cap imperceptible, menant à un plus haut niveau de compréhension, de réussite, d’épanouissement.

Les vertus de l’ echecs – Charles Pépin (lecture recommandée)

Vous êtes en terre inconnue alors tentez l’aventure.

Qu’ avez-vous à perdre gagner ou à apprendre ?

Lorsque j’écris, lorsque j’écoute – poème d’une absence justifiée

Lorsque je n’écris pas, j’écoute, et j’observe.

Je me donne le temps, le choix, d’être ouverte à vous, à tout.

J’écoute.

Lorsque j’écris, je parle, je confie, je partage.

Je démontre.

Je suis dès lors absente, soirée, aveugle.

Mais…etrangement, j’y trouve là mon plaisir, celui de vous délivrer l’écho de Mon Coeur.

When I do not write, I listen, and I watch.

I give myself the time, the choice, to be open to you, to everything.

I listen.

When I write, I speak, I trust, I share.

I demonstrate.

I am absent , almost blind.

But. . . Strangely, I find in that my pleasure, that of delivering you the echo of My Heart.

Wenn ich nicht schreibe, höre ich zu und schaue zu.

Ich gebe mir die Zeit, die Wahl, dir offen zu sein für alles.

Telefon.

Wenn ich schreibe, spreche ich, ich vertraue, teile ich.

Ich zeige es.

Ich bin fast blind.

Aber. . . Seltsamerweise finde ich hier mein Vergnügen, das Echo Meines Herzens zu dir zu bringen.

Mi poema sobre la ley del espejo

te veo y me miró
te veo y te amo

tienes algo de mi
y yo algo de ti

no se…

¿tal vez lo que veo es solamente mi espejo?

y me pregunto…

¿es solamente a mi que yo amo?

I.B


ce qui m’a inspiré


Je te vois et je t’observe
Je te vois et je t’aime

tu as quelque chose de moi en toi
et j’ai quelque chose de toi en moi

je ne sais pas. . .

Peut-être que ce que je vois n’est qu’un reflet du miroir ?

et je me demande . .

Est-ce seulement moi que j’aime?

I. B


Ich sehe dich und ich sehe mich selbst
Ich sehe dich und ich liebe dich

du hast etwas von mir
und ich habe etwas von dir in mir

Ich weiß nicht …

Vielleicht, was ich sehe, ist nur mein Spiegelbild?

und ich frage mich . .

Ist es nur ich, die ich liebe?

I. B


Ti vedo e mi osservo
Ti vedo e ti amo

c’è qualcosa del mio
e io ho qualcosa de ti

Non lo so . .

Forse quello che vedo è solo il mio specchio?

e mi chiedo . ..

amo solamente io?

I. B